Quelque chose (Blues).

Fille d’Eve, tu es mystère, 
Te comprendre, je désespère… 
Je te dédis de beaux poèmes, 
Et tu couches pour un : « je t’aime » ! 
  
Aux vers, tu préfères la prose, 
Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? 
  
C’est que depuis mon plus jeune âge, 
On m’a dit : « respecte les filles ». 
Pas de larmes sur leurs visages, 
Elles seront, pour toi, gentille. 
  
Vous regarder à peine j’ose, 
Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? 
  
Je ne voulais que son bonheur. 
J’ai chanté, apporté des fleurs, 
Elle a souri, a dit : « merci », 
Est monté dans la Ferrari, 
  
D’un  vieux beau qui prenait la pose. 
Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? 
  
Pourquoi tournez-vous tant autour, 
Des loups qui rôdent à l’entour, 
Qui vous font danser sur les pistes, 
Pour vous ajouter à leurs listes ? 
  
De vos malheurs ils sont la cause ! 
Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? 
  
Pour celle-ci, j’ai voyagé, 
Et tous mes sous, j’ai dépensé, 
J’ai même fait le route à pied, 
Et fini d’user mes souliers. 
  
Et j’ai trouvé sa porte close ! 
Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? 
  
Pour celle-là j’avais volé, 
Une étoile au Grand Horloger, 
Mettant ma vie en grand danger, 
Car ça le fait toujours râler. 
  
Mais elle n’était pas fan de gnose ! 
Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? 
  
Grand merci donc à mes parents, 
Pour m’avoir fait si révérend ; 
Car les filles, c’est évident, 
Rêvent toutes au prince charmant,  
  
Et sont faites de satin rose ! 
Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? 
  
Ar c'haz du. Février 2006.