Le retour de la fille prodigue. *

Messieurs passez votre chemin, on a que faire,
De virils attributs ; Mes appétits vulgaires,
Mes coups de boutoirs, mes étreintes trop brutales,
Ont fait prendre à Phyllis un virage fatal.

Refrain :
Phyllis, par Lesbos attirée,
Vieux coup pour ma virilité !

Moi qui croyais savoir bien lui faire l’amour,
Et pensais d’Eros avoir eu les confidences,
Un certain talent, une certaine créance,
Me prenant, presque, pour un maître troubadour !

Mais, je ne faisais en fait que la décevoir,
Mon appétit pour elle et mon assiduité,
Ne lui provoquaient qu’une triste vacuité,
Au point de l’écarter des mâles génitoires.

(Refrain)

Car, par malheur, cette charmante demoiselle,
Au lieu de se plaindre et, de m’apprendre le peu,
Qu’il manquait pour pouvoir lui faire prendre feu,
Me laissait ignorant et gardait tout pour elle.

Allant même, souvent, jusqu'à me laisser croire,
Par ses gémissements, indice irréfutable,
Qu’Eve trouve à ce moment son Adam aimable,
A son plaisir qui était, hélas, dérisoire.

(Refrain)

Jusqu’au jour ou lassée, elle se décida,
Enfin à parler de son insatisfaction,
Voulant bien me garder toute son affection,
Bien que je ne sois pas un as du Radada.

M’annonçant, tout de go, que les hommes sont nuls,
Dans l’art de bien faire fleurir les renoncules,
Que pour faire prospérer son petit jardin,
Il faudrait probablement de plus douces mains.

(Refrain)

Que seule la Femme, connaît le savoir-faire,
Utile et nécessaire à la bien satisfaire,
« Le bouton de ma rose est beaucoup trop fragile,
Pour le laisser meurtrir sous tes doigts malhabiles ».

De tout le reste du discours je vous dispense,
Pas tout à fait idiot, pour peu que l’on y pense.
Que pouvais-je moi, un mâle, lui proposer ?
Pour en femme agir, devais-je me les couper ?

(Refrain)

Mais je n’aime pas l’irréversibilité,
Phyllis, comme toutes les femmes, est versatile,
Sapho s’est bien lassée des caresses tactiles,
Et si elle regrettait ma virilité ?

Préférant, de beaucoup, garder mes attributs,
Tant pis, si elle ne veut plus en faire l’usage,
J’en ferais des flotteurs pour le cas d’un naufrage,
Qu’on me pardonne ici, du langage, l’abus.

(Refrain)

Phyllis, prends maîtresse, je ne t’en voudrais guère,
Jalousie ne fait pas partie de mes défauts,
Entre filles réglez vos petites affaires,
Reviens si tu te lasses des rapports oraux.

Peut être alors me présenteras-tu ta femme,
Pour combler un gros vide dans votre existence ?
Je ferais de mon mieux pour tenir la distance,
Et nous nous entendrons bien, tous trois, corps et âmes.

(Refrain)

Ar c'haz du. Fin 2005.

(*) Sur les « Trompettes de la renommée » de Georges.